FRONT SOUVERAIN : La quintessence de notre intervention sur le plateau de Vital PANOU - Zapping 229 face aux 3

 

Seul le Peuple béninois est capable de mettre fin au régime dictatorial et autocratique du Pouvoir de TALON

1. L'ambiance générale au début de l'émission était partisane :
• compétition au plus haut galon d'Opposants, recents ou historique.
• bataille du meilleur patriote
• justification excessive des motivations de la lettre.

2. La présence de notre parti sur le plateau ne se justifiait que pour signifier, une fois encore, que:
• la lutte que mène le FRONT SOUVERAIN est contre le système néocolonial et de fait, en Opposition direct avec tout appel à la communauté internationale, non opportun. 

Voici l'expression de notre discours:👇🏾

Notre Position
• le peuple béninois est le seul capable de rétablir la démocratie au Bénin.

S'il se soulève aujourd'hui pour faire dégager TALON, rien ne pourra le bloquer, ni les chars de TALON, ni les intimidations. de la communauté internationale.

• le peuple béninois est dans 546 arrondissements du Bénin et nul par ailleurs.

A l'étape actuelle, aulieu de mener une lutte épistolaire dans les coulisses de la communauté internationale, le FRONT SOUVERAIN a choisi d'aller vers les populations, dans les 546 arrondissements de notre pays, pour expliquer aux populations pourquoi 
elles souffrent.

•  pourquoi leurs enfants diplômés n'ont plus de travail, ou sous-employés ou abusés par leurs employeurs ?
 à cause de la loi sur les embauches par exemple

• pourquoi elles ne peuvent pas se faire soigner correctement ? parce TALON investi dans la construction de stades de foot, alors que la population ne mange pas à sa faim, par exemple

• pourquoi une élite neocoloniale empêche le peuple de savoir lire et écrire les langues qu'elles parlent au quotidien ? 
C'est dans le but de les écarter de la compréhension des affaires du pays.

• pourquoi les lois scélérates, la nouvelle charte des partis politiques et le nouveau code électoral ?
 parce que, non content d'écarter le peuple des affaires du pays, c'est les enfants des populations, de plus en plus nombreux, à savoir lire et écrire, à comprendre la condition qui leur est faite, que TALON et l'oligarchie veulent écarter des affaires du pays, par ces lois scélérates.
Ainsi, l'élite oligarchique pourra continuer tranquillement la politique folklorique que nous voyons depuis 60 ans.

Ce travail d'éveil de la conscience des populations est très difficile et coûteux. Et le FRONT SOUVERAIN le fait depuis 5 ans, sur le terrain, de villages en villages de quartiers de ville en quartiers de ville.

Pour expliquer à nos populations comment se prendre en charge

comment prendre en main leur destin, sans aliéner notre pays à des puissances étrangères.

C'est pourquoi nous disons à nos quatres mousquetaires d'en face, de rejoindre le FRONT SOUVERAIN, avec toute l'Opposition ensemble pour aller dans les 546 arrondissements, conscientiser le Peuple. Et le Peuple saura prendre, tout seul, son destin en main : 

• sans MACRON
• sans POUTINE
• sans TRUMP
• sans Xi Jiping etc...

Si nos quatre mousquetaires ne peuvent s'y investir physiquement, qu'ils encouragent par leurs apports matériels et financiers, nos jeunes qui font ce travail depuis 5 ans avec leur propre argent de poche, et cela, sur la seule base de leur grande conviction patriotique.

Pour finir, nous signalons que l'émission s'est terminée bon-enfant, dans le respect et la courtoisie. 

Il fallait alerter l'opinion publique international sur l'accablement de nos populations par le Pouvoir de TALON . C'était l'objectif principal de nos quatre compatriotes. 

Nous remercions le modérateur Vital PANOU pour son professionnalisme.
Nous félicitons le Ministre Ganiou SOGLO, le Président Bertin KOOVI et Monsieur Léonce HOUNGBADJI pour les éclairages apportés.

Djomaïxa CODO
Porte-Parole
FRONT SOUVERAIN
20sept2020

PS: nous nous permettons de publier ici une analyse d'un compatriote, M. TIDJANI qui pose un diagnostique, à notre avis, parfait sur la nature du débat politique au sein des intellectuels dans notre pays aujourd'hui. Merci de le lire, il est intéressant.

Le FRONT SOUVERAIN se félicite de faire l'effort de se démarquer des quolibets pour ne se concentrer que sur la lutte des idées et les actions génératrices de changement.

Lisez plutôt👇🏾
==================

Débat politique au Bénin : le vrai photoshop de la démocratie

Notre démocratie souffre de la crise de représentativité sociale des partis politiques. Cette crise se manifeste par la personnalisation du débat politique et par la réduction de la lutte politique à la conquête du pouvoir.  Le véritable débat d’idées est devenu impossible.

 On assiste beaucoup plus aujourd’hui à des invectives, des attaques de personnes parfois même sur leur origine, leur niveau d’étude, leur probité ou même leur relation au sexe. Cette déliquescence du débat politique est le fruit à la fois de la personnalisation de la vie politique, qui est elle-même la résultante de la disparition de toute pensée politique. Elle s’accélère et engendre un affadissement du débat démocratique. 

Le débat devrait être fait de partage d’idées pour des causes sociales, politiques les plus importantes et caractériels de notre vision commune. Elle devrait être une lutte « pour » ou « avec », chacun avec son identité plutôt que cette lutte observée depuis peu contre l’identité de l’autre. L’espace démocratique, entendu comme espace de brassage des identités et des idées est pris en otage. 

L’environnement politique nous présente à la veille des échéances électorales une vague de politicards (médiocres, démagogues, etc.), dont les préoccupations principales sont de cacher la réalité de leurs personnalités, de surfer sur nos douleurs, et de penser, avant tout, à leurs intérêts personnels. La critique politique, l’analyse de la gouvernance, la proposition d’un projet de société tournent souvent au jeu de massacres intellectuel et moral. Leurs soutiens, charognards propagandistes recrutés pour la circonstance sont présents dans l'arène avec une arrogance, une agressivité et une impertinence morale dont ils sont les seuls à avoir le secret. 

Dans ce contexte, la recherche du consensus (concept à clarifier) ou d’une véritable alternative sur les questions de survie nationale est devenue très épuisante tant l’autorité de l’État est amputée, tant le personnel politique est en permanent conflit d’intérêts, tant notre socialisation (en général) est en profonde crise de valeurs.  

En définitive ...

- N’avons-nous pas le personnel politique qu’on mérite ?

- Le système politique fait de « mouvance » et d’ « opposition » donne-t-il toujours des réponses aux préoccupations de nos populations ?

- Quelles formes d'engagement solidaires et civiques pourraient nous rapprocher de la quête du bonheur collectif ?
  
- Le ou la politicien-ne- de demain arrivera-t-il à donner un nouveau visage à la politique béninoise ?

Loukman A. Aziz TIDJANI

keyboard_arrow_up