Monsieur Richard Boni OUOROU, une politique de courte vue pour courcircuter l'histoire.

 

       Depuis quelques semaines M. OUOROU est sur tous les fronts pour un dialogue national, une assise ou autre truc du même genre. Mais l'âme de "ce truc", on ne sait pas, si ce n'est pas le remariage YAYI & TALON. Remariage sans lequel le cœur du Bénin devrait s'arrêter de battre. L'avis du FRONT SOUVERAIN, c'est que M. OUOROU veut porter le dialogue national de façon opportuniste pour des intérêts inavoués. Alors que notre Parti pense qu'il faut imaginer ce dialogue de façon sincère pour l'histoire et la postérité, en lui donnant une ÂME. C'est la raison pour laquelle le FRONT SOUVERAIN appelle à une CPN (Conférence Patriotique Nationale) pour la Vision LMA depuis 2015 et d'autres partis en appellent à des assises depuis des décennies dans notre pays, pour bâtir une NATION. Face à nos intentions ignorées depuis lors par le système néocolonial, le brusque réveil et la démarche de M. Richard Boni OUOROU ressemble plutôt à une récupération dans le but de contourner l'histoire. Et si ce n'est le cas, ses agissements ne seraient que pour réintroduire les 2 compères au cœur des préoccupations des béninois, et courcircuter l'avancée des peuples qui prennent de plus en plus conscience de leurs intérêts. Pire, dans un message audio aux populations, M. OUOROU propose des billets de banques pour acheter la conscience des populations, afin qu'elles adhérent à sa propagande. Une des pratiques néocoloniales que les patriotes de ce pays combattent avec force et courage et que les populations commencent à comprendre. La facilité d'agiter des intérêts matériels pour appâter et dissoudre la conscience citoyenne.

Si ce n'est pas YAYI et TALON, la NATION béninoise ne doit pas se construire. Telle est la démarche de M. Richard OUOROU....C'est bien une politique de courte vue pour un expert politologue.

 Djomaïxa CODO Porte-Parole FRONT SOUVERAIN 26 oct. 2021

keyboard_arrow_up