NOUS DEVONS SOUTENIR JEAN-CLAUDE CODJO ASSOGBA POUR LUI SAUVER LA VIE.....

_Chers compatriotes bonjour,_ *Que justice soit enfin faite.* _C'est ainsi que se termine ce énième billet sur les réseaux sociaux contre Parfaite de Gbanamê._ ------------------------------- NOUS DEVONS SOUTENIR JEAN-CLAUDE CODJO ASSOGBA POUR LUI SAUVER LA VIE..... Je voudrais vous relater l'histoire d'une parcelle qui devrait être le siège de notre Parti FRONT SOUVERAIN depuis 5ans. Mais avant je vous lis l'extrait d'un billet qui fait le tour des réseaux sociaux. << C'est le moment de faire la lumière sur tant de choses à savoir la mort de Seth, la mort de Sylvain Baloïcha (attention des audios existent comme preuves), des prostituées sollicitées et tuées pour des fins de rituels, des enfants et des bébés arrachés à leurs parents n'ayant pas des moyens pour adoption et qui disparaissent pour fins de sacrifices, des empoisonnements et des agressions Physiques commanditiés.>> C'est extrait de la déclaration de Abbé Enock, après la lettre ouverte du dissident ASSOGBA CODJO Jean-Claude au Président de la République M. Patrice TALON. Dans sa lettre, Monsieur ASSOGBA demande au Président de la République de *protéger sa vie* contre les exactions de la confrérie de Gbanamê et des Daagbovis. Preuve que lui Jean-Claude, qui avait officié au sein de l'église de Gbanamê, sait combien les membres de cette église sont dangereux pour nous les simples citoyens, si d'aventure nous nous retrouvions au travers de leur chemin. C'est ainsi qu'en 2011, un beau matin, je me suis retrouvé à avoir à faire à une communauté dont j'ignorais l'existence et qui maintenant, me pourrit la vie depuis *10 ans !* Parfaite de GBANAMÊ, par le pire des hasards est devenue mon voisin à Godomey, derrière une parcelle que j'aie acquise en 1994. Profitant de mon absence permanente au Bénin et du récasement qui venait d'être réalisé, elle a bâti son immeuble sur plus de 60 mettre carré de ma parcelle. Pourtant, le plan de lotissement est très claire. Les bornes étaient déjà posées par l'administration communale. Chacun était récasé dans les limites définies par l'administration. Mais c'est Parfaite de Gbanamê. Elle s'en fou de tout et surtout de moi propriétaire de la parcelle voisine. Dieu veut construire, il n'a pas besoin de respecter "ses enfants" qui l'entourent. Il prend seulement ce qu'il veut. *En 2011* , quand Parfaite TCHRANVOUNKINI Rice, dieue de Gbanamê était au sommet de sa popularité, et de ses influences, vous pouvez imaginer *toute les pressions qui s'abattirent sur moi.* Mes proches, les voisins de quartier Salamey-Godomey, l'Opinion publique générale, tous me conseillèrent de lui laisser la portion empiétée, *surtout si je veux tenir à ma vie. Et qu'il serait inutile de me plaindre au tribunal* Le Tribunal vient de trancher en ma faveur le 10 juin dernier, même avec un peu de flou: • un premier avocat pris mon dossier, fit du dilatoire avec mon affaire sans la présenter au tribunal *pendant 5 ans.* Au final il me déclara, et je répète ses mots *<< tu ne gagneras jamais; c'est Parfaite qui est au Pouvoir et tu peux aller où tu veux >>* et pire il ajouta: *<< l'avocat de Parfaite fut mon Maître de stage d'Avocat, je ne voulais pas présenter un dossier au tribunal contre lui >>* Diantre ! Pourquoi avais-tu pris mon dossier en promettant monts et merveilles ?.... Compétences et loyauté ? Chers compatriotes, vous pouvez imaginer l'état d'esprit d'un citoyen brimé dans ses droits face à un tel mur ! Et par surcroît menacé pour sa vie, à cause d'un bien qu'il a acquit à la sueur de son front. J'ai changé d'avocat, après avoir payé tous les honoraires du précédent. Et c'est reparti pour un tour... Mais cette fois-ci en mieux, parce que le présent avocat suit le dossier, directement au tribunal. *Le 10 juin 2021* , à ma grande surprise, le tribunal a rendu sa décision. Et il notifie qu'il *manque une pièce* à mon dossier pour justifier que Parfaite de Gbanamê a construit en matériau définitif sur ma parcelle. Alors que nous avions assigné Parfaite de Gbanamê en *démolition* , le tribunal va rejeter la demande de démolition, pour manque d'expertise topographique dans le dossier. Or cette pièce fait bel et bien partie de mon dossier et préalablement établi par un Huissier assermenté de l'Etat. Et si cette pièce n'est pas dans le dossier, le tribunal l'a-t-il demandé à mon avocat ? Et mon avocat, le nouveau, a-t-il, à aucun moment, fait diligence ? Dans tous les cas, le tribunal a reconnu ma propriété sur les 63 m2 et le préjudice subi, mais rejette toutefois ma demande de démolition pour pièce manquante. _Dans ce cas, comment rentrerai-je en possession de mon bien ? Surtout que le tribunal demande à Parfaite de faire cesser les nuisances pour permettre à M. CODO d'entrer dans la jouissance de son bien._ Bizarrement, mon avocat, le nouveau, me transmet la copie de ce jugement *le 29 juillet 2021* et interrompt tout échange officiel avec moi depuis cette date jusqu'à ce que le délai d'appel des 30 jours soit forclos. Rendant ainsi impossible une remise en cause du jugement du tribunal. Voilà chers compatriotes, pourquoi je comprends Monsieur Jean -Claude ASSOGBA, dissident de l'église de Gbanamê, quand il sollicite le Président Patrice TALON *pour avoir la vie sauve* face à l'église de Gbanamê. Cela fait *10ans* que je me bats contre Parfaite de Gbanamê pour entrer en pleine jouissance de ma parcelle. Parfaite de GBANAMÊ, en empiétant sur 63m2 de ma parcelle avec une construction à plusieurs étages a commis un délit, un trouble à l'ordre public, *un manquement flagrant au règles de l'urbanisme* de la Commune de Abomey-Calavi. Mais les autorités de la commune ne se sont jamais intéressé à cette affaire, alors que Parfaite a remis en cause les bornes et le plan initial de lotissement. _Conclusion_ *Tous les Grands systèmes qui fondent une Nation, un Pays, un État, sont en ruine au Bénin et gangrénés par la pègre.* • l'appareil judiciaire • le système éducatif • le système de santé • le système économique • le système politique • la sûreté etc...etc ... Les connivences et la corruption sont à tous les niveaux. Les citoyens sont livrés aux loups, les plus forts accablent et exploitent les plus faibles. _Comment dire dans ces conditions que nous avons un État ?_ _Comment assurer à des investisseurs étrangers sérieux, et non des prédateurs, de venir investir au Bénin ?_ Dans un État normal, le sieur ASSOGBA aura-t-il à solliciter le Président de la République pour *avoir la vie sauve*, face à ce que beaucoup considèrent comme une pègre ? Quel avenir préparons-nous à nos enfants dans un État failli qui 'accable ses citoyens ? Surtout les plus faibles ? Ceux qui ne sont pas riches et qui ne font pas parties des réseaux sulfureux ? Je ne me trompe pas en disant que *nous réservons un avenir sombre à nos enfants.* Adolphe CODO Voisin, à Godomey, de Dame Parfaite de Gbanamê 12sept2021 *Lisez plutôt* 👇🏾👇🏾👇🏾 Écoutez ce que Abbé Enock dit aux certains Daagbovis : ( Lisez jusqu'à la fin. C'est très important) "Chers daagbovis et chers tous ! Nous avions hué dans ce même Bénin Sabbat Nazaire (Etounfla Sabbat actuel... Ndrl) et tous ceux qui essayaient de nous ouvrir les yeux. Aujoud'hui nous en sommes désolés. Nous louons le courage de ce prêtre de banamè qui ayant découvert les dessous du couple Mathias-Vicentia n'a pas pu garder le silence comme beaucoup d'autres victimes. Oui il s'agit bel et bien d'un couple car ils remplissent bien les conditions de jour comme de nuit pour être ainsi appelés. Nos avons vu beaucoup de choses que même ce prêtre n'a pas eu la chance de voir. Les embrassades, les caresses, Mathias en petite culotte dans la chambre de Vicentia. Les sextoys sous diverses formes qui laissent la compétence sexuelle de Vigan à désirer. Vicentia raffole du sexe....quand elle remarque que tu es bien foutu elle n'hésitait pas à te solliciter pour passer la nuit avec elle...Si sa villa Censad avait la bouche elle allait beaucoup parler. Il est temps que la mascarade connaisse une fin. C'est le moment de faire la lumière sur tant de choses à savoir la mort de Seth, la mort de Sylvain Baloïcha (attention des audios existent comme preuves), des prostituées sollicitées et tuées pour des fins de rituels, des enfants et des bébés arrachés à leurs parents n'ayant pas des moyens pour adoption et qui disparaissent pour fins de sacrifices, des empoisonnements et des agressions Physiques commanditiés. Oui l'heure a sonné et j'invite tous les daagbovis victimes de saisir l'occasion pour accompagner leur frère Jean-Claude. Plus que jamais nous devons le soutenir pour sauver nos frères et sœurs qui se perdent encore. Nous prions le Sieur Assogba à garder tout son courage et son sang froid car nous les connaissons, leur mode de fonctionnement à chaque fois que quelqu'un se lève pour dire la vérité, des gens daagbovis ou non sont payés pour dénigrer et ternir l'image de ce dernier. Ça on connaît déjà. Il est temps que ces énergumènes soient arrêtés, il est temps qu'ils paient pour tous les torts qu'ils ont eu à causer. On a marre d'entendre qu'ils sont protégés par le Président Talon. Nous savons le lien amoureux existant entre Mr Orounla et Vicentia. Ça aussi des preuves existent. Vicentia n'a aucun diplôme et n'a jamais travaillé dans sa vie.Tout ce qu'elle a pu développer c'est un gangstérisme notoire et une escroquerie qui ne dit pas son nom. Nous reviendrons sur les mariages suspects organisés et tout ce que ces mariages gratuitement organisés cachent..( attention Sylvain Baloïcha qui était chargé de l'organisation a laissé entendre des choses) et tous ceux qui ont bénéficié de cette aubaine empoisonnée n'ont qu'à se faire délivrer avant qu'il ne soit trop tard. Que justice soit enfin faite. A très bientôt." Vous voyez ça ? Union de prière 🙏 #ETOUNFLASABBAT #UnionDePriere #Dieuestuniqueetamour #Dieu_ma_force
keyboard_arrow_up