bg
Menu
se connecter Adherer
burger

«La souveraineté ne se partage pas sinon elle est bientôt détruite» | «Un pays souverain doit avoir sa langue nationale endogène officielle et de travail, sa monnaie et pouvoir protéger son peuple et ses richesses.»

PROJET DE SOCIÉTÉ FONDÉ SUR LA VISION LMA

 

Notre Parti Politique

C’est 5 mots clés. Cinq mots de Force, de Puissance et d’Avenir:

  1. FRONT car nous proposons à notre Pays un changement de paradigme, du Colonial à la Nouvelle Espérance Africaine et nous sommes conscients que cela ne sera pas facile.
  2. SOUVERAIN car le but de ce changement, c’est d’établir une Souveraineté totale et définitive du Bénin, sur la base de 3 objectifs clés:
  3. notre LANGUE:
  • apprendre à lire et à écrire à 100% de nos populations, les langues qu’elles parlent au quotidien grâce à un alphabet endogène.
  • doter notre pays d’une langue endogène nationale unique officielle et administrative qui sera inscrite, comme tel, dans notre Constitution.
  • éduquer, enseigner et instruire nos enfants dans notre langue nationale endogène.
  1. notre MONNAIE:

c’est le sang qui coulera dans les veines de notre Pays. Il va donc de soi, que nous allons  battre notre Monnaie Nationale Locale, le MNL.

  1. notre ARMÉE:

C’est notre transition vers la Nouvelle Espérance Africaine, du XXIÈME siècle. C’est notre Vision Politique au-delà de nos frontières, celle sans laquelle le    Panafricanisme, appelé autrement par nous, IMN (Intégration du Monde Noir) n’aura pas de réalité.

A – LANGUE

Nous sommes en 2018 et tout bon observateur ou analyste de notre Société doit se rendre à l’évidence que depuis 1960,

  • l’enseignement dans la langue française, malgré toutes les réformes, baisse drastiquement de niveau chaque année.
  • nos enfants qui sortent de cette école, mise en place par la colonisation française, deviennent des chômeurs ou sont sous-employés.
  • la très longue scolarité (17 ans, minimum, jusqu’au Master), s’attache plutôt à performer la langue française. Cette école est ruineuse, non seulement pour les parents, pour l’Etat, mais use en effort nos enfants.
  • le pire, cette école coloniale dans la langue française n’offre plus aujourd’hui une garantie de l’emploi ou l’employabilité. L’Etat, est perdant en y engloutissant des milliards. Les familles ruinent leurs finances en jouant au loto scolaire pour le devenir de leurs enfants. Les enfants, plongés très tôt dans ce labyrinthe, y sacrifie une bonne partie de leur vie.

Et aucune réforme, à l’intérieur de ce système scolaire ne pourra plus rien y faire. Sauf à faire durer la souffrance pour notre Peuple et à freiner sa voie vers un vrai développement. Car, une bonne éducation et une bonne instruction de nos enfants, c’est la garantie pour notre pays de s’assumer, d’être autonome et de se développer.

Projet du FRONT SOUVERAIN

Tous les pays qui s’assument et qui se développent ont appris à lire et à écrire à 100% de leur population la langue que celle-ci parle au quotidien.

Le FRONT SOUVERAIN au pouvoir, nous allons:

  1. doter notre pays d’un alphabet endogène.

Premier pas vers l’expression de notre véritable identité, non fondée sur une identité d’emprunt ou sur du mimétisme.

  1. définir pour notre Pays une langue endogène unique qui deviendra notre langue nationale administrative officielle. Tous nos enfants iront à l’école dans cette langue.

Cette uniformisation sémantique a un but essentiellement économique.

  • Il réduira la durée de la scolarisation d’environ 3 à 4ans par rapport à l’école coloniale dans la langue française. Les familles, l’État y seront gagnants économiquement. Et les enfants y gagneront en temps de service pour la Nation et en temps utile pour la vie.
  • Il rapprochera nos enfants, sortis des écoles, c’est à dire les élites, des masses populaires productrices des biens.
  • Ce fossé comblé, générera à coup sûr l’innovation, la création, l’invention.
    1. Toutes nos masses populaires des villes et des campagnes apprendront à lire et à écrire les langues de leur région, celles qu’elles parlent au quotidien.
  • C’est grâce au savoir lire et savoir écrire de ces langues que nos populations consigneront du savoir et du savoir-faire susceptibles d’amélioration en collaboration avec les élites sorties de la nouvelle école dans notre langue nationale.
  • C’est grâce à cette possibilité que nos riches histoires ancestrales en péril pourront ré-émerger et être sauvées.
  • Nos cultures seront revivifiées, valorisées et monnayées sur le plan touristique. Des écrivains, des poètes, des cinéastes, des artistes de toutes sortes naîtront dans nos langues. Ils seront traduits dans les langues étrangères et à l’étranger. C’est une véritable source potentielle de devises.

Une langue nationale endogène est le support par excellence d’un développement par et pour un Peuple.

C’est ce que le FRONT SOUVERAIN appelle développement authentique.

C’est aussi la possibilité pour nos élites dotées du savoir, de coopérer avec les masses dotées du savoir-faire, pour susciter des innovations et des créations.

Tout ceci viendra booster notre Production nationale et va améliorer notre Productivité en continu.

Ce nouveau paradigme à partir de la langue, touchera toute la vie nationale, contribuera à créer de nouveaux champs d’emplois dans tous les secteurs. Le problème de l’emploi sera ainsi résolu dans notre pays et très durablement.

Mais tout ceci ne peut être possible dans les conditions actuelles d’une Monnaie non souveraine, car toutes nos décisions (politique, économique et sociale) doivent désormais être souveraines afin d’accompagner de façon logique et harmonieuse le changement que nous avons en vue.

Un paradigme est un système cohérent d’idées et de concepts qui doivent fonctionner ensemble. Nous ne pourrons donc plus partager notre Souveraineté monétaire sous quelle que forme que cela soit, si nous avons vraiment envie de prendre notre destin en main.

Notre pays sera ouvert à la coopération internationale et sous régionale, mais sur la base du LMA et de ses intérêts en tout premier lieu. Par conséquent notre pays sera doté de sa monnaie locale nationale (MNL).

B – LA MONNAIE

Projet du FRONT SOUVERAIN

Le FRONT SOUVERAIN au pouvoir dès les premières heures

  • Une commission d’experts sera mise en place pour la création de notre Banque Centrale et en même temps nous engageons les discussions avec la France pour sortir du FCFA. Un délai rigoureux sera fixé pour faire aboutir ces deux chantiers.
  • L’issue de cette négociation avec la France doit permettre de récupérer notre solde, éventuelle, de devise.
  • Notre partenariat, désormais éclairée, devra se poursuivre sur des bases saines avec la France en particulier et avec les pays occidentaux en général.
  • Nos experts monétaristes devront tout faire pour que nos premières coupures de billets de banque béninois et de monnaies métalliques soient une réalité dans les six premiers mois.
  • Tout notre paradigme, fondée sur la langue pour un développement authentique n’attendra que notre monnaie pour se matérialiser.
  • Avec notre monnaie, et en plus d’une nouvelle organisation sociale fondée sur le travail et la discipline, nous pourrons en peu de temps relever le défi de notre autonomisation dans plusieurs domaines de la santé, de l’agriculture, de l’éducation. Premières vagues de transformation du pays
  • Avec notre monnaie, nous pourrons désormais fixer, par nous-mêmes, notre niveau de développement: fabrication de machines-outils, développement de l’artisanat et de l’industrie. Deuxième vague de transformation du pays
  • Au bout du 3e quinquennat, nous devons savoir nous projeter vers l’extérieur, pour la commercialisation des produits transformés chez nous. C’est ce qui donnera une puissance et une crédibilité à notre monnaie.

 

C – L’ARMÉE

Projet du FRONT SOUVERAIN

Nous sommes convaincus que le changement de paradigme au Bénin, le déploiement de notre Modèle Economique impactera à coup sûr, et positivement, les pays frères ex-colonies de la France.

Notre démarche ne doit jamais être belliqueuse, mais toujours pour corriger l’injustice d’une trajectoire historique douloureuse de l’Afrique noire. Trajectoire douloureuse dont la France, elle-même est consciente. Ou tout du moins le français ordinaire. Nous resterons donc fermes et solidaires de tout peuple d’Afrique Noire qui embrassera, comme nous, la Vision LMA.

– notre LANGUE

– notre MONNAIE

– notre ARMÉE.

L’objectif de notre politique extérieure sera d’aboutir, grâce aux FRONTs SOUVERAINs Unis (FSU), aux 3C (Conditions de la Convergence Continentale), premier pas pour la création des EAU (Etats d’Afrique Unis). Deux Etats d’Afrique Unis, c’est la possibilité de la création immédiate de l’embryon d’une ARMÉE CONTINENTALE dotée de son industrie.

Le FRONT SOUVERAIN au pouvoir, recherchera en permanence avec le monde extérieur, les voies et moyens de la paix, de la solidarité et du co-développement. Il exclura de sa diplomatie le style “provocation” mais n’en admettra aucune sans réagir souverainement.

Le changement de paradigme que vise le FRONT SOUVERAIN à travers sa Vision LMA est une fusée à trois étages:

Au niveau national:

  1. Il s’appelle développement authentique.

Il est fondé sur l’adoption de notre langue nationale endogène unique et sur la possibilité d’apprendre à 100% de notre population à lire et à écrire les langues qu’elles parlent au quotidien.

Au plan Africain

  1. Il s’appelle La Nouvelle Espérance Africaine (NEA)

La NEA, c’est la possibilité pour au moins deux États d’Afrique noire, de se constituer en EAU (Etats d’Afrique Unis) embryon de la future Fédération des États Africains.

La NEA porte un Grand espoir pour une réelle unité africaine de façon authentique et une prospérité partagée, gage d’une Renaissance du Continent.

Au plan mondial

  1. Il s’appelle Intégration du Monde Noire – IMN, (autrement dit, le Panafricanisme).

L’objectif visé par les pères fondateurs du Panafricanisme (Williams Dubois, Tovalou, Marcus Garvey etc…) c’était l’intégration des noirs dans une Grande Communauté à travers les 5 continents. Malheureusement, le Panafricanisme n’a jamais connu de réalité depuis des siècles.

Grâce à la Vision LMA, nous estimons que les EAU pourraient enfin rendre possible ce rêve si cher aux Peuples noirs, si nous réalisons la Nouvelle Espérance Africaine (NEA)

  • Elle permettra aux pays d’Afrique noire d’émerger dans le Concert des Nations et d’y avoir voix.
  • Elle rassurera et rendra aux noires de la diaspora leurs fiertés perdues.
  • Enfin, elle remplira ses missions historiques voulues par les père-fondateurs du Panafricanisme, pour les descendants de noirs:
    • rentrer en Afrique sur la terre de ses ancêtres et y vivre ou
    • rester dans la diaspora, mais y vivre avec fierté et respect conférés par un Continent qui enfin redresse la tête.

Voilà la mission du FRONT SOUVERAIN à travers son Projet de Société, la Vision LMA.

Vive le LMA!

FRONT SOUVERAIN,

Le Congrès,

Le samedi 3 mars 2018,  Cotonou.