bg
Menu
se connecter Adherer
burger

«La souveraineté ne se partage pas sinon elle est bientôt détruite» | «Un pays souverain doit avoir sa langue nationale endogène officielle et de travail, sa monnaie et pouvoir protéger son peuple et ses richesses.»

Pourquoi le Front Souverain?

Le Front Souverain est né de l’alliance entre des jeunes dynamiques de divers régions du Bénin et qui a pour objectif d’instaurer une nouvelle vision de notre pays ainsi que des autres pays Africains.
La création de notre parti politique est motivé par 05 mots clés, 05 mots de Force, de Puissance et d’Avenir…

FRONT

Nous nous devons de mener un combat pour notre pays et nous sommes prêts pour ce combat…

SOUVERAIN

Le but de notre combat est la souveraineté totale et définitive du Bénin et de tous les pays du Continent, sur la base des 3 objectifs ci-dessous.

LANGUE

Apprendre à lire et à écrire à 100% de nos populations, les langues qu’elles parlent au quotidien grâce à notre alphabet endogène

Doter nos pays d’une langue endogène nationale, unique, officielle et administrative, inscrite dans la nouvelle Constitution des Nouveaux Etats à naître

MONNAIE

C’est le sang qui coulera dans les veines de notre Pays. Il va donc de soi, que nous allons battre notre Monnaie Nationale Locale, MNL.

ARMÉE

C’est notre transition vers La Nouvelle Espérance Africaine du XXIEME siècle. C’est notre vision politique au-delà de nos frontières. Celle sans laquelle le Panafricanisme n’aura pas de réalité concrète.

Ils nous soutiennent

Comme eux, soutenez le Front Souverain et défendez la vision LMA dans votre région

Calixte MEGNASSAN

(Extrait message de soutien au Front Souverain depuis la diaspora – 3 Mars 2018)

« Voici les attributs d’un Etat que nous devons bâtir :

 

  • une Monnaie Nationale pour manager notre économie,
  • la Justice pour assurer la paix à l’intérieur de ses frontières,
  • l’Armée pour défendre ses frontières et la liberté de ses habitants,
  • l’Education pour passer la connaissance aux générations futures.

 

Je suis foncièrement contre une monnaie unique africaine ; une monnaie unique africaine c’est la dissolution des Etats, cadeau royal aux tenants du nouvel ordre mondial.

Il nous faut exiger des futurs candidats aux élections présidentielles dans notre pays l’abrogation du pacte colonial, la sortie du FCFA dans les 5 mois après l’investiture. L’acceptation que le président ne percevra aucun salaire pendant les 6 mois tant que ces 2 conditions ne sont réunies. Si au terme des 6 mois ces deux programmes ne sont pas exécutés il est destitué avec interdiction à vie de tout mandat politique. Le candidat au second tour est investi nouveau président de la république pour un mandat de 6 mois pour abroger le pacte colonial et sortir du FCFA. Son salaire de 6 mois en tant que président ne lui sera versé que s’il accomplit la tache auquel cas il conduira dans les 90 jours qui suivent une nouvelle élection présidentielle. Cela doit être dans le programme de tous les candidats. Le reste on verra bien.

Il va sans dire que pendant cette période probatoire de 6 mois le président n’aurait accès à aucun pouvoir sur le trésor public, aucune caisse noire et une commission indépendante sera chargée de gérer en toute transparence les fonds de l’Etat. »